Réduire son emprunte numérique
Réduire son emprunte numérique

Nous sommes tous équipés d’ordinateurs et de smartphones. Mais nous sous-estimons l’impact environnemental de leur production et de leur utilisation. Ensemble, optons pour un numérique plus durable et raisonné.

Agir au quotidien

Réduire son empreinte numérique

GARDER LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE LIMITER LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LE DIGITAL AU SERVICE DE L’ENVIRONNEMENT

Rallonger l’espérance de vie de notre matériel !

La fabrication d’un ordinateur est très polluante : elle nécessite 240 kg de combustibles fossiles, 22 kg de produits chimiques, 1,5 tonnes d’eau.ADEME, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie

Piles, batteries, accumulateurs, puces électroniques… Les composants de nos appareils contiennent des substances toxiques pour l’environnement et pour la santé

Mieux vaut donc en changer le moins souvent possible.

  • Garder le plus longtemps possible ses équipements numériques (>4 ans).
  • Opter pour du reconditionné plutôt que du neuf 
  • Privilégier les labels environnementaux (Blue Angel, TCO, EPEAT…) pour le matériel informatique.
  • Supprimer tous les logiciels inutiles. Ils ralentissent souvent les ordinateurs. Réparer et réutiliser avant de jeter. Dans la plupart des cas, nos appareils sont réparables..
  • Donner à un acteur du réemploi. Après avoir été nettoyé et remis à neuf, votre ancien smartphone ou ordinateur sera donné ou revendu. Il aura ainsi une seconde vie.
  • Recycler en dernière option. Rendez-vous sur cette page pour trouver le point de collecte le plus proche de chez vous en quelques clics. Votre appareil sera alors soit recyclé, soit donné à une association.

Limiter notre consommation énergétique

D’où proviennent les émissions de gaz à effet de serre générées par le numérique (en %) ?

47%28%25%Équipements des consommateursInfrastructures réseauData centers

Tous nos usages sur internet ont un impact. Ils ont des conséquences sur le climat, sur la biodiversité et même sur l’épuisement des ressources naturelles non renouvelables.  

Il existe cependant quelques astuces simples pour devenir un(e) internaute responsable et réduire son empreinte numérique.

  • Mettre en veille son ordinateur 
  • Éviter d’envoyer trop de mails et limiter les pièces-jointes et le nombre de personnes en copie. Envoyer un e-mail consomme autant d’énergie que de le stocker pendant 1 an. Limitez au maximum le nombre de destinataires et les pièces attachées. Évitez de les envoyer en 4G. Et, dès que possible, privilégiez le format texte, qui est en moyenne douze fois plus léger que le format HTML.
  • Faire régulièrement le tri dans ses mails et supprimer tous ceux qui sont inutiles. Supprimer les SPAMS automatiquement.
  • Avoir des signatures de mail légères (on évite les images ou alors on les met en basse-définition);
  • Or, transporter une donnée via Internet consomme deux fois plus d’énergie que de la stocker pendant un an. Il faut donc favoriser au maximum le stockage et l’usage local de ses données.
  • Enregistrer en favoris les sites recherchés régulièrement plutôt que de laisser de nombreux onglets ouverts en permanence.
  • Éteindre sa box et le boîtier TV :
  • Privilégier la TNT à l’ADSL : la vidéo en ligne représente plus de 60% du trafic internet. Préférez donc l’utilisation de la TNT pour regarder les émissions en direct.

Le digital peut aussi devenir une arme redoutable au service de l’environnement.

Redonnons du pouvoir aux citoyens sur leur consommation en simplifiant ce changement… c’est ça l’effet WAG !

WAG c’est déjà plus de 350 000 téléchargements, plus d’un million et demi de défis relevés, plus de 40 000 lieux responsables sur la carte WAG, des partenaires entreprises de tous secteurs.

Article du site WWF